Fait d’hiver…

Et la neige on en parle ?

Chaque année, nous assistons au même phénomène… Tous les ans, en hiver… Il neige. Trois flocons arrivent et toute la France en parle. Dans les journaux, les magazines, les émissions, les JT… La neige fait le buzz. Mais depuis quelques années, ce ne sont plus uniquement les médias traditionnels qui s’embrasent… Mais aussi Internet. Les réseaux sociaux, ces nouveaux moyens de communication révolutionnaires, cet accès à la parole facile et immédiate, sont certes très pratiques, mais ne pousseraient-ils pas les internautes… à parler un peu trop ? Dès qu’un événement météorologique assez banal arrive, la toile s’enflamme et tous les twittos, facebookers, et autres bloggers n’ont plus qu’un mot à la bouche : la neige. Après les traditionnelles photos « oh regardez, il est beau mon jardin » postées sur Facebook par la tante ou la cousine le matin même, nous pouvons observer d’autres réactions face à la neige. Bien évidemment, la neige conduit à des problèmes de transports, les réseaux sociaux deviennent alors de vrais murs des lamentations. Tout le monde se plaint, tout le monde a froid, tout le monde est en retard. Il y a aussi les photos de dessins innocents faits sur les capots des voitures, ou encore la jeune fille qui se prend en photo la bouche en cœur devant son miroir… pour montrer ses Moon Boots. Mais certains d’entre vous me diront « non non non moi je n’ai pas parlé de mes problèmes de train, ni de mes Moon Boots ! »… Et pourtant… Il existe une autre catégorie d’internautes… Ceux qui parlent de ceux… qui parlent de la neige. Parlons-en. Ce sont généralement les utilisateurs de Twitter, les maîtres de la moquerie et du blâme, qui, dès qu’un flocon se pointe, nous tweet « oh la la, faut arrêter de parler de la neige, oh la la, on sait qu’il neige youhou on a des fenêtres ». Il est évident que d’entendre dix fois à la machine à café l’histoire de Michel qui n’a pas pu sortir son tracteur pour travailler et que les routes sont impraticables est relativement agaçant, mais quoi de plus énervant que des dizaines de personnes qui reprochent à d’autres de parler de leur quotidien ? Ah Twitter… Ce permis à dire tout ce que l’on veut et tout ce que l’on pense, à n’importe quel moment… Mais… ne parlons pas trop quand même.

En résumé, il a neigé… et moi j’en ai parlé :-)

Marie de Brauer

Publicités