« Dans l’Empire des Ténèbres » ou l’envers des prisons chinoises

Afficher l'image d'origine

Qualifié par Robert Badinter, lors de l’inauguration de l’exposition lui étant consacré, comme une des plus grandes œuvres de la littérature Chinoise,  Dans l’Empire des Ténèbres est le témoignage poignant d’un ancien prisonnier chinois. Liao Yiwu a connu durant 4 ans « le pire des enfers »,  selon ses propres mots, dans les geôles chinoises. Entre tortures et interrogatoires musclés, il décrit, avec une précision parfois gênante, les conditions de vie des prisonniers.

Liao Yiwu n’a pourtant pas le profil d’un délinquant ordinaire. Son seul tort a été d’être libre ; un peu trop pour le gouvernement chinois : en 1989, suite aux événements de la place Tiananmen il écrit un poème subversif, dénonçant les agissements du gouvernement : Massacre. Lui, qui, jusque là ne s’était jamais illustré comme un révolutionnaire, est alors considéré comme l’homme à abattre. S’ensuivent 2 ans de cavale qui se termineront en 1991 par son arrestation et son emprisonnement : 4 ans de cauchemar.

Dès son arrivée, le ton est clair : un gardien lui présente le « menu » des tortures auquel il sera soumis. La violence est, évidemment, physique mais aussi morale. Le gouvernement n’a qu’un seul objectif : briser les esprits forts. Dans sa cellule, Liao Yiwu côtoie des condamnés à mort, et autres criminels. Il en parle longuement dans son œuvre. Entre moments de fraternité et d’abattement, ce sont eux qui l’aideront à tenir. Il se lie avec l’un d’entre eux en particulier, Li Bifeng. Ce dernier lui tiendra un discours étonnant mais hautement révélateur des conditions de vie dans la prison lorsque Liao Yiwu lui demande comment tenir dans cet enfer: “Je ne sais pas, on tient.”

 » La prospérité sans la liberté »

Quand Liao Yiwu sort en 1994, il a tout perdu. Dans une Chine devenue capitaliste et où le profit prime, ses amis, anciennement dressés contre le régime, l’ont abandonné et se sont lancés dans les affaires. Sa femme, emprisonnée à cause de lui, l’a quitté…
Complètement détruit par ses années de prison, il tente de mettre fin à ses jours. Il explique aujourd’hui : « j’avais l’impression de perdre toute dignité, un sentiment dont il est très dur de s’extraire ».  Seul, abandonné des siens, il commence à écrire son histoire par peur d’oublier, et avec cette envie de témoigner, de raconter ce qu’il a vécu. Mais la surveillance policière le freine, en effet, les descentes de police sont fréquentes et son manuscrit lui est confisqué. Il est forcé de le réécrire à quatre reprises.

Brimé, censuré, Liao Yiwu décide de quitter la Chine. Il déclare : “La Chine demeure une prison pour la conscience : la prospérité sans la liberté ». Arrivé en Allemagne, il est accueilli avec les honneurs et surpris de la liberté d’expression qu’il y règne. Loin de la censure chinoise… Son livre est d’ailleurs publié et connaît un grand succès. Son témoignage touche. Le monde occidental s’intéresse à lui… Enfin.

Témoignage d’un homme brisé, maudit, Dans l’Empire des Ténèbres, est un récit poignant, entre horreur et pointes d’humour sur la vie de Liao Yiwu mais aussi de dizaines d’autres, emprisonnés pour avoir été trop libre. La liste de noms est longue, mais on peut citer le Prix Nobel de la paix 2010 Liao Xiaobo ou l’artiste Ai Weiwei, tous deux emprisonnés pour leurs écrits s’opposant au régime en place. Si Liao Yiwu est devenu l’ennemi de Pékin,  la publication de son livre a coûté cher à son ami, Li Bifeng. Resté en Chine et condamné à 12 ans de prison pour avoir aidé Liao Yiwu à s’enfuir en Allemagne, le cauchemar est, pour lui, loin d’être terminé.

Marion Russell

Pour en savoir plus :

Exposition du 17/01 au 18/02 au palais de Tokyo (http://www.palaisdetokyo.com/fr/exposition/alertes/liberte-pour-la-litterature-chinoise);

Le livre est disponible chez François Bourin Editeur, Collection Les moutons noirs, 672 pages.

http://www.courrierinternational.com/article/2013/01/24/liao-yiwu-enfin-libre-de-publier
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Liao-Yiwu-un-poete-survivant-du-goulag-chinois-_NG_-2013-01-18-900691
http://www.lexpress.fr/culture/livre/dans-l-empire-des-tenebres-de-liao-yiwu_1209823.html
http://www.francetv.fr/culturebox/liao-yiwu-a-vecu-lenfer-dans-lempire-des-tenebres-131155
http://www.rue89.com/2013/01/28/liao-yiwu-au-palais-de-tokyo-une-voix-chinoise-pour-la-liberte-239084
http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-1221920,0.html?xtmc=liao_yiwu&xtcr=1

Publicités