Les dessous de l’hypnose

Pendules envoûtants, supercherie malhonnête, pouvoirs diaboliques… L’imaginaire collectif ne fait pas de cadeau à l’hypnose. A l’heure ou celle-ci commence à jouer un véritable rôle dans le monde de la médecine et qu’un certain Messmer endort des centaines de sceptiques sous le regard attentif des caméras, l’hypnose fascine autant qu’elle interpelle.

Plongeons dans les yeux bleus si fascinants de Messmer, hypnotiseur de spectacle, l’homme qui en a converti plus d’un depuis son entrée dans ce monde de paillettes et de strass, pour mieux comprendre une discipline originale peut-être, mais pas si compliquée.

Petits tour d’horizon des idées reçues et des questions que l’on pose à foison quand il s’agit d’hypnose.

 

 

Qui est Messmer ?

Je n’ai pas l’ambition de pondre la biographie parfaite de celui qui est maintenant célèbre dans toute la France, mais voilà les principaux évènements de la vie d’un homme qui a grandi le nez plongé dans les livres. Né au Québec, il apprend l’hypnose par son grand-père qui lui-même hypnotisait les poules. Quelques années et échecs cuisants plus tard, Messmer rencontre celui qui deviendra aujourd’hui son assistant et monte son premier spectacle. Le nombre de personnes dans la salle ? Deux. Les parents des deux adolescents. Ce n’est qu’après maintes années d’entraînement que Messmer fait son entrée dans le monde du spectacle et de la télé en passant sur le plateau d’une émission Québécoise. Émission qui marquera le début d’une carrière fructueuse et d’une longue série de spectacles et d’interviews….

Pour les curieux, Messmer est à Paris depuis novembre dernier et jusqu’au 18 janvier pour un spectacle “aussi envoûtant que fascinant” selon les critiques

Un phénomène récent

Pas tant que ça ! C’est Franz Anton Mesmer (avec un seul “s” cette fois!) qui introduit la théorie du magnétisme animal dans les années 1790 et son élève le marquis de Puységur qui continue les recherches et arrive à découvrir l’hypnose que l’on connaît aujourd’hui. Au fil des siècles, le tout a un peu évolué pour donner naissance à l’hypnose, la vraie, influente dans le domaine du spectacle comme dans celui de la médecine.

Les gens sous hypnose perdent totalement le contrôle d’eux-mêmes, OU « tu ne vas pas me forcer à faire la poule, hein ? »

Réponse claire et nette : faux ! Si c’est ce que s’évertue à répéter le présentateur Arthur lors de l’émission qu’il a consacré à l’hypnose, il a en fait en grande partie tort.

Explication : l ‘hypnose est un état naturel. Ou plutôt, un état modifié de conscience, mais la personne sous hypnose reste totalement lucide et consciente. Elle sera juste concentrée sur ses propres sensations  internes par exemple la relaxation ou le bien-être ou sur quelque chose qu’elle imagine fortement. Imaginez vous en cours de… (insérer une matière qui ne vous intéresse absolument pas) en train de rêver, de dessiner. On peut dire que vous êtes sous hypnose: votre état  de conscience est modifié. La preuve ? vous n’entendez pas les paroles du prof, alors que vous êtes pourtant bien présent en cours !

L’hypnotiseur approfondit cet état “naturel” pour que l’inconscient prenne le pas sur le conscient, et ce à l’aide de simples suggestions (tu vas maintenant te sentir de plus en plus relaxé, etc…).  La personne sera alors dans un état de réception aux suggestions telles que « lève le bras, danse », etc…. Mais une personne sous hypnose reste parfaitement consciente de ce qui l’entoure et si, par exemple, un danger intervient, elle pourra rouvrir les yeux et réagir immédiatement.

Bien sûr, l’hypnose est beaucoup plus compliqué à comprendre que ce que nous en disons, mais concluons en résumant que sous hypnose, la victime est plongée dans un état de bien-être et de relaxation profond.

“Les gens qui font ça ont un don” OU version naïve : «tu as un super pouvoir ? »

Messmer, dans une des nombreuses interviews qu’il a livré face aux regards inquisiteurs des journalistes répond à la question « Avez-vous un don ? » : « Non, tout le monde peu apprendre l’hypnose. Mais peu de gens peuvent hypnotiser correctement. Regardez : tout le monde sait chanter, mais peu de gens chantent bien ».

C’est selon moi une des réponses les plus claires : il est possible en effet d’apprendre (grâce à des DVDs, des livres ou même des stages) l’hypnose. Ce qui est plus rare, c’est d’être capable de comprendre le réel principe, de s’accrocher pour réussir et d’avoir assez de maturité pour respecter l’autre et les règles de sécurité sans que l’envie d’impressionner prenne le dessus.

Alors non, les hypnotiseurs (de plus en plus nombreux aujourd’hui) n’ont pas de pouvoirs diaboliques et n’hypnotisent pas par la seule force du regard.

Rien que de la poudre aux yeux

Allez, soyons honnêtes : Messmer hypnotise dans l‘unique but d’impressionner, d’époustoufler, de faire rêver. L’unique but ? Sûrement pas. Ce que Messmer veut également faire, c’est démystifier une discipline sur laquelle on a trop d’idées reçues. D’où les explications tout au long du spectacle ou ses interventions – souvent pertinentes – à la télé, pour tenter de combattre les idées reçues.

Un point à préciser : les hypnotiseurs de spectacle et ceux qui utilisent l’hypnose en milieu médical comme les psychologues ou les « anesthésistes » ne sont pas de la même famille.

En aucun cas Messmer n’a la prétention d’hypnotiser pour soigner à long terme (même si il peut faire disparaître une phobie pour quelques minutes) et en aucun cas un médecin ou anesthésiste qui utilise l’hypnose à des fins médicales ne va se donner en spectacle devant des centaines de curieux, enfin sauf à des fins scientifiques, comme ici.

Nouvelle branche de l’hypnose qui vient de naître : la street hypnose. Vous connaissez la street magic ?  Hé bien la street hypnose reprend le même principe : hypnotiser des inconnus dans la rue pour démystifier l’hypnose tout en respectant (toujours !) des règles bien précises.

Démystifier l’hypnose, c’est d’ailleurs exactement la visée de cet article.

Où aller pour découvrir l’hypnose ?

Il y a très peu de chance que vous croisiez un hypnotiseur de rue donc je ne vais pas vous dire qu’il suffit de pointer le nez dehors pour être hypnotisé. Ce que j’ai plutôt tendance à vous conseiller, c’est d’aller voir le spectacle de Messmer (bon, vous aurez de la chance si il reste des places) pour avoir peut-être le privilège (ou pas, ça dépend comment on voit la chose) d’être hypnotisé devant des spectateurs médusés et/ou morts de rire. Dans tous les cas vous passerez une excellente soirée en regardant un homme retourner à l’état de bébé sur scène ou une femme crier et lancer avec frénésie des pierres pour combattre un mammouth imaginaire.

Marie Dougnac

Voire aussi:

Aie confiansssss

Hypnose thérapeutique

Instiut Francais d’hypnose

Billeterie 

 

 

Publicités